M’BWAN : Une nouvelle Ere Capillaire pour cheveux Afro

par | Juil 30, 2021 | Entrepreneuriat | 0 commentaires

Interview d’une jeune camerounaise entrepreneure, Mademoiselle Tiki Karelle. Cette jeune femme a décidé de se lancer dans les produits capillaires pour aider la gente féminine et masculine à mieux entretenir leurs cheveux afro !

Voyons ce que nous raconte son parcours…

  • Pouvez-vous vous présenter, votre parcours et votre « entreprise » (structure) ?

Bonjour, je m’appelle Karelle TIKI, j’ai 29 ans, je suis chrétienne, de nationalité camerounaise et la promotrice de la jeune et prometteuse marque de cosmétiques capillaires M’BWAN.

M’BWAN est une marque de cosmétiques capillaires 100% faits maison avec beaucoup d’AMOUR et de DOUCEUR, mais aussi avec des ingrédients naturels et sains qui proviennent principalement de la pharmacopée africaine.

  • Pourquoi avez-vous décidé d’entreprendre ?

J’ai décidé d’entreprendre pour apporter une solution aux jeunes femmes, hommes, aux jeunes filles noires, et aussi pour redonner ses lettres de noblesse à notre patrimoine culturel africain. Ceci en leur proposant des produits qui vont aider leur chevelure naturelle à retrouver leur éclat et révéler leur véritable beauté et par ailleurs en offrant des services de soins capillaires à domicile. Dans le but de rééduquer et de déconstruire le mythe du cheveu afro « dur, laid, sale, moche ».  Parce que je me suis rendue compte que les jeunes filles étaient non seulement traumatisées par leurs cheveux naturels, mais aussi complexées par rapport aux cheveux de type caucasien.

  • Quelle était votre vision, que visiez-vous, quel était votre but ?

M’BWAN en ma langue vernaculaire signifie richesse. Mon but est de proposer des produits capillaires de bonne qualité, destinés à une population afro descendante

Pouvant concurrencer les marques étrangères. Mais ce n’est pas tout, je désire au travers de la composition des produits, mettre en exergue la richesse du continent africain, car je crois fermement que nous avons tout en Afrique, nous n’avons pas besoin d’aller chercher ailleurs. Pourquoi dépenser des fortunes pour acheter des huiles étrangères alors que nous sommes bénis par des huiles telles que l’huile de baobab, de moringa ou encore d’hibiscus ?

D’autre part, M’BWAN participe humblement à la promotion de notre production locale en créant des partenariats avec les artisans locaux qui nous fournissent des matières premières de qualité (huiles de pression à froid, beurres végétaux non dépourvus de leurs nutriments etc.…). A long terme, nous envisageons faire le tour du continent afin de découvrir les richesses dont il regorge, pour la joie de nos consommateurs et aussi de nos producteurs locaux.

  • Pouvez-vous nous parler de votre formation ?

Je suis titulaire d’un master en relations internationales obtenu à l’institut des relations internationales du Cameroun (IRIC). J’ai lancé M’BWAN après mes études. Toutefois je continue de me former, car comme on dit de façon triviale chez nous, « l’école ne finit pas ». Je fais des formations en management, en gestion des conflits, en Marketing, etc.  Tout ceci me permet de mieux gérer mon entreprise. Ce n’est pas toujours évident de concilier les différentes responsabilités, mais tout est question d’organisation et de choix des priorités.

  • Quels ont été les plus grands obstacles que vous avez rencontrés lors de la création de votre entreprise ?

Honnêtement, je dirais le financement comme la plupart des jeunes entrepreneurs. Le doute aussi. Je me posais beaucoup de questions notamment comment vais-je y arriver ? Est-ce que mes produits et mes services vont séduire et satisfaire ? Mais heureusement et par la grâce de DIEU, je suis entourée de personnes qui croient en moi et qui ont su me motiver. Et mes produits connaissent un grand succès.

  • Comment voyez-vous l’avenir ?

Dans environ 05 ans, je vois M’BWAN s’étendre à une gamme complète pour l’entretien des cheveux naturels, ainsi qu’un service de grande qualité pour l’entretien de nos cheveux.  Je vois mes produits être commercialisés dans les grandes surfaces. Je me vois aussi accoucher de 03 autres bébés (entreprises) dont je vais taire le nom pour l’instant.

  • Comment arrivez-vous à manager votre équipe malgré votre jeune âge ?

Pour l’instant je suis toute seule de façon officielle, mais comme je l’ai dit plus tôt je bénéficie du soutien de personnes extraordinaires qui m’aident énormément que ce soit en communication, en marketing, en gestion et en logistique.

  • Quels conseils pourriez-vous donner aux lecteurs pour la création d’une entreprise?

Le premier conseil que je donnerai c’est de croire à son projet.

Le second c’est d’être déterminé à réussir son projet. Sans cette passion, sans ce feu, on risque de se décourager aux premières difficultés. Cette détermination vous amènera à vous documenter au maximum. En prenant mon exemple, je suis une autodidacte dans le domaine capillaire, j’ai appris dans les livres, en regardant des tuto sur YouTube…

Le troisième conseil c’est de travailler dur encore et encore. Rêver grand, s’entourer de personnes qui vous tirent vers le haut et croient en vos compétences et vos idées.

Et le dernier, c’est de constamment chercher à être meilleur, De façon personnelle. Ne jamais se reposer sur ses lauriers et se dire qu’on est arrivé. Il y aura toujours un moyen de s’améliorer.

  • Si vous deviez revenir quelques années en arrière, choisiriez-vous la même orientation ?

Si on m’avait dit quelques années en arrière que je l’aurais fait, je vous assure que j’aurais ri au nez de ces personnes.  Mais par bonheur, aujourd’hui j’ai compris que Tout est possible à celui qui croit. Et je pense que OUI j’aurais choisi la même orientation, car malgré les difficultés et les obstacles et même parfois les échecs, je ne regrette absolument rien.

  • Avez-vous un produit phare ? Un produit vache à lait dont vous souhaitez nous parler ?

Oui j’en ai un, il s’agit de ma crème chantilly. Elle est faite à base de produits 100% naturels. Sélectionnés pour leurs vertus hydratantes, nourrissantes et assouplissantes. Ma chantilly est idéale pour faciliter une hydratation durable ; qui, il faut le dire est la principale problématique de nos cheveux afros. En effet, contrairement aux chantilly capillaires classiques, elle contient des agents hydratants, des humectant et des extraits de plante qui répondent aux besoins de nos cheveux. Elle est enfin une crème 3 en 1 hydratante (de par son apport en eau) ; nourrissante (de par ses huiles pénétrantes) et coiffante (de par son caractère démêlant et assouplissant).

Nous sommes arrivées au terme de notre interview, merci de nous avoir consacré un peu de votre temps pour assouvir notre curiosité.

C’est moi qui vous remercie de m’avoir donné une si belle et grande opportunité de m’exprimer.

 

Interview réalisée par Gaëlle NDZINGA

2.8 6 votes
Évaluation de l'article

Afrik Jeunes Magazine

C’est une selection de la crème de la crème d’information unique pour nos chèrs lecteurs, regrouper en un lieu pour votre satisfaction.

Pour ne rater aucune édition et les supers informations et promotions presents dans notre magazine, abonner vous à notre liste de diffusion.

By Gaelle Ndzinga

Light Soft IT

Besoin d’un site web pro pour votre activité ou d’un accompagnement digital, contactez Light Soft IT pour ces services là. Une équipe de pro, dynamique et pro-actif à votre service

D’autres articles simillaires

0 Comments

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: Content is protected !!

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion d'information

 

 Consultez les articles d'Afrik-Jeunes , suivez les informations en temps réel et accédez à l’actualité des startups et téléchargez gratuitement votre magazine mensuel en vous inscrivant sur notre Newletter Gratuitement.

Nous avons aussi une agence africaine de communication globale (AFRIK-COM) qui regroupe plusieurs services en son sein sur www.group.afrik-jeunes.com

Consultez votre messagerie pour confirmer votre abonnement !

Pin It on Pinterest

Share This