De la viande obtenue sans tuer des animaux, le pari d’une entreprise sud-africaine

par | Oct 6, 2020 | Entrepreneuriat | 0 commentaires

En Afrique du Sud, Mzansi Meat produit de la viande à partir de cellules animales. Encore appelé viande cultivée ou in-vitro, le procédé contribue à réduire l’abattage d’animaux. L’entreprise ambitionne d’adapter ce produit aux plats traditionnels africains.

L’entreprise sud-africaine Mzansi Meat produit de la viande à partir de cellules souches. Elle utilise une méthode qui consiste à prélever des cellules animales et à les développer dans une enceinte stérile grâce à un liquide nutritif. Une fois le processus terminé, la viande est prête à être emballée et commercialisée.

Pour cultiver cette viande, les cellules prélevées sur l’animal sont mises dans un liquide d’acides aminés, de vitamines, d’hormones de croissance, de sérum fœtal, etc. Elles sont stimulées par ces différents éléments pour être transformées en cellules musculaires, avant d’être entassées pour former un steak ou un autre produit alimentaire.

Fondée en début 2020 par Brett Thomson, Paul Bartels et Jayson Claude Van Der Walt, Mzansi Meat est née dans l’optique de réinventer une alimentation sans danger pour l’homme, la planète et les animaux. Ce procédé permet de se passer de l’abattage d’animaux, et va encore plus loin, en luttant contre l’insécurité alimentaire et la destruction de l’environnement.

En effet, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que la production conventionnelle de viande représente une part mondiale d’environ 18% des émissions de gaz à effet de serre, 30% de l’utilisation des sols et 8% de la consommation d’eau et d’énergie.

Mzansi Meat espère introduire la viande cultivée dans les habitudes alimentaires des Sud-Africains, notamment, avec des repas traditionnels à base de viande comme le Braai et le Shisanyama. Toutefois, une telle révolution devra probablement faire avec la réticence des consommateurs pour les produits transformés.

Rappelons que cette innovation initiée en 2013 par le chercheur Néerlandais Mark Post a par la suite été développée par des entreprises de la Silicon Valley aux États-Unis. Elle a déjà permis de fabriquer des steaks, des nuggets de poulet, des saucisses ou encore des filets de poisson. Mzansi Meat est la première entreprise du genre sur le continent africain.

0 0 votes
Évaluation de l'article

Afrik Jeunes Magazine

C’est une selection de la crème de la crème d’information unique pour nos chèrs lecteurs, regrouper en un lieu pour votre satisfaction.

Pour ne rater aucune édition et les supers informations et promotions presents dans notre magazine, abonner vous à notre liste de diffusion.

By Afrik-jeunes

Light Soft IT

Besoin d’un site web pro pour votre activité ou d’un accompagnement digital, contactez Light Soft IT pour ces services là. Une équipe de pro, dynamique et pro-actif à votre service

D’autres articles simillaires

0 Comments

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: Content is protected !!

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion d'information

 

 Consultez les articles d'Afrik-Jeunes , suivez les informations en temps réel et accédez à l’actualité des startups et téléchargez gratuitement votre magazine mensuel en vous inscrivant sur notre Newletter Gratuitement.

Nous avons aussi une agence africaine de communication globale (AFRIK-COM) qui regroupe plusieurs services en son sein sur www.group.afrik-jeunes.com

Consultez votre messagerie pour confirmer votre abonnement !

Pin It on Pinterest

Share This