Charlette N’Guessan devient la 1ère femme à remporter le prix africain pour l’innovation en ingénierie

L’Ivoirienne Charlette N’Guessan est la toute 1ère femme à avoir remporté le prix de l’innovation africaine en ingénierie grâce à son logiciel d’identification qui ne nécessite pas d’empreinte digitale ou de présence physique. Le logiciel baptisé BACE API a été spécialement conçu pour les Africains. Charlette N’Guessan, entrepreneure d’origine ivoirienne installée au Ghana, a remporté […]

Written By Loïc Gabin KUATE

On septembre 8, 2020
"

Lire plus

L’Ivoirienne Charlette N’Guessan est la toute 1ère femme à avoir remporté le prix de l’innovation africaine en ingénierie grâce à son logiciel d’identification qui ne nécessite pas d’empreinte digitale ou de présence physique. Le logiciel baptisé BACE API a été spécialement conçu pour les Africains.

Charlette N’Guessan, entrepreneure d’origine ivoirienne installée au Ghana, a remporté le prix de l’Académie royale d’ingénierie d’Afrique pour l’année 2020. Elle a conçu une technologie qui utilise l’intelligence artificielle pour vérifier les identités à distance. La jeune entrepreneure âgée de 26 ans est la toute première femme à remporter ce prix d’une valeur de 25 000 dollars.

Le logiciel baptisé BACE API utilise la caméra d’un téléphone ou d’un ordinateur et a été spécialement conçu pour identifier les Africains. Il utilise des images ou des vidéos pour détecter les individus, et s’adresse particulièrement aux institutions et entreprises qui ont recours à la vérification d’identité. Du fait de sa capacité à identifier à distance, cette technologie est efficace en période de pandémie, et constitue une alternative aux processus de vérification qui nécessitent la présence physique ou des empreintes digitales.

Charlette N’Guessan et ses partenaires ont développé le logiciel en 2018, après avoir remarqué lors de recherches effectuées au cours de leurs études que les banques ghanéennes avaient un problème de fraude d’identité et de cybercriminalité. La recherche a révélé qu’environ 400 millions de dollars sont dépensés chaque année par les institutions financières ghanéennes pour identifier leurs clients.

Le logiciel de la jeune entrepreneure et de son équipe a déjà été adopté par plusieurs institutions, dont un contrôleur de données qui s’occupe des documents d’identité certifiés délivrés par le gouvernement, permettant à BACE API d’avoir accès aux passeports ghanéens et à d’autres documents d’identité. Deux autres institutions financières locales utilisent le logiciel pour vérifier l’identité de leurs clients.

Rappelons que le prix africain pour l’innovation en ingénierie a été initié par la Royal Academy of Engineering au Royaume-Uni en 2014. L’Académie identifie et prime des entrepreneurs qui apportent une solution novatrice aux problèmes urgents rencontrés par les communautés.

0 0 voter
Évaluation de l'article

Articles similaires

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: Content is protected !!

Inscrivez-vous à la Newsletter d'Afrik-Jeunes et recevrez l'actualité de notre jeunesse Africaine

 

 Consultez les articles d'Afrik-Jeunes , suivez les informations en temps réel et accédez à l’actualité des startups et téléchargez gratuitement votre magazine mensuel en vous inscrivant

Consultez votre messagerie pour confirmer votre abonnement !

Pin It on Pinterest

Share This