Cameroun : le secteur privé sollicité pour l’élaboration des programmes de formation

le ministre de l’Emploi a procédé à une campagne dans le but d’intégrer le secteur privé à l’élaboration des programmes dans les centres de formation professionnelle. La consultation vise à former une main-d’œuvre dont les compétences répondent aux exigences du marché de l’emploi. Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle du Cameroun, Issa […]

Written By Loïc Gabin KUATE

On juillet 22, 2020
"

Lire plus

le ministre de l’Emploi a procédé à une campagne dans le but d’intégrer le secteur privé à l’élaboration des programmes dans les centres de formation professionnelle. La consultation vise à former une main-d’œuvre dont les compétences répondent aux exigences du marché de l’emploi.

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle du Cameroun, Issa Tchiroma Bakary (photo), a entamé une campagne de sensibilisation du secteur privé dans la perspective de l’élaboration des programmes à implémenter dans les centres de formation professionnelle du pays.

En effet, grâce au financement de la France via le projet C2D, le Cameroun prévoit de lancer tout prochainement huit centres de formation professionnelle, dont six de formation aux métiers (Cfm), essentiellement non agricoles en milieu rural dans les villes de Ndop, Ebebda, Maroua, Bertoua, Ngaoundéré, Bandjoun et deux de formation professionnelle sectorielle (Cfps) dans les villes de Douala et Edéa.

La collaboration public/privé devrait déboucher sur la gestion partagée des Cfm et Cfps. Il s’agira surtout d’impliquer les entreprises dans la sélection des formations aux métiers émergents conformément aux besoins du marché de l’emploi.

A cet effet, l’entreprise sucrière SOSUCAM a sollicité la création d’une filière de formation aux métiers du sucre dans le but d’anticiper la disponibilité de la main-d’œuvre en prévision à ses plans d’expansion.

En outre, le gouvernement a aussi recommandé aux entreprises de rendre accessibles leurs structures agréées au plus grand nombre de Camerounais en quête d’une qualification professionnelle.

Vanessa Ngono Atangana

0 0 vote
Article Rating

Articles similaires

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Inscrivez-vous à la Newsletter d'Afrik-Jeunes et recevrez l'actualité de notre jeunesse Africaine

 

 Consultez les articles d'Afrik-Jeunes , suivez les informations en temps réel et accédez à l’actualité des startups et téléchargez gratuitement votre magazine mensuel en vous inscrivant

Consultez votre messagerie pour confirmer votre abonnement !

Pin It on Pinterest

Share This